Vous êtes ici Accueil > Actualités

Nutrition des animaux en captivité

METHODOLOGIE DE REHERCHES

La première étape : documentation sur le mode de vie des animaux dans le milieu naturel, afin d’établir les menus. Ces menus dépendent des besoins alimentaires, des physionomies des animaux et de la disponibilité alimentaire.

La deuxième étape : répartition des animaux selon leur régime alimentaire. Elle est définie selon la majorité du type d’aliments qu’ils consomment.

Préparation de la nourriture
Préparation de la nourriture des tortues

Il existe 3 catégories :
- les herbivores : tous ceux qui mangent des aliments d’origine végétale. Ils regroupent les frugivores (fruits), les folivores (feuillage), les nectarivores (nectar).

- les carnivores : sont ceux qui se nourrissent des aliments d’origine animale (viandes), dont les insectivores, les piscivores, etc.

- les omnivores : ceux qui consomment à la fois de la chair et des végétaux.

L’objectif est de se rapprocher le plus possible à l’environnement naturel et à la physiologie de chaque animal pour assurer une meilleure condition de captivité.

Exemples :
 Chez les carnivores comme le fosa ou les serpents, des pigeons, des poulets ou des lapins sont ajoutés à leurs nourritures pour pouvoir conserver leur instinct de chasse.

 Pour les frugivores comme les lémuriens, leurs rations en fruit sont complétée par différentes sortes de légumes : carottes, salades, haricots verts, et une petite quantité d’arachides ou de vers de farine, afin d’assurer un bon équilibre alimentaire.

 Pour les oiseaux granivores, une provende préparée sur place leur sert de compliment alimentaire.

(Département faune PBZT-2021)