Vous êtes ici Accueil > Actualités

Les cases traditionnelles restaurer

CASE FALAFA ET CASE VOLO

Les étapes de construction sont les mêmes pour ces deux cases. La seule différence réside sur les matières premières utilisées.

Pour la case falafa, la remplissage est faite à partir des pétioles de ravinala appelé "falafa". On peut trouver ce type de maison traditionnelle dans la partie Est de Madagascar.

En ce qui concerne la case volo, elle est réalisée à partir de bambou, une plante des zones tropicales et tempérées. De ce fait, ce type de case se trouve surtout au Sud-Est de Madagascar.

Ravim-potsy = feuilles de l’arbre ravinala
La charpente de la case est construite la première avec des bois de la forêt (hazoala)

LES ETAPES DE RENOVATION ET DE CONSTRUCTION DES DEUX CASES

1) Réalisation de la fondation pour l’ancrage des piliers (case falafa)
2) Réalisation de l’ossature (case falafa). Des bois durs comme le Hazoala ont été utilisés et les parties à enterrer ont été imprégnées de l’huile de vidange pour éviter le pourrissement des pieds de poteaux
3) Fabrication de la toiture par des feuilles de ravenala séchées appelées "raty".

L’assemblage et la fixation étaient toutes faites par de l’écorce du figuier appelée "asakasaka"

"Asakasaka" c’est le nom de l’écorce utilisés à la place des clous
"Rapaka= le plancher, c’est le tronc du ravinala

4) Mise en place du plancher sur pilotis à partir du tronc de ravenala dit "rapaka". Ce type de plancher est une technique utilisée dans les zones humides.
5) Réalisation du remplissage en falafa ou en volo. Elle est tressée à part selon la surface du mur puis fixée sur les piliers.
6) Remplissage du pignon par les raty pour les deux cases.
7) Pose de la porte, également faite en falafa pour la case falafa.

"trano falafa" restaurer à son état d’origine. Case sur pilotis.

>